Un doute ? Que faire ?

En cas de suspicion de contrefaçon d’un produit ou d’une marque, et bien sûr également en cas de question à ce sujet, nos spécialistes sont à votre disposition. Veuillez nous écrire à l’adresse suivante : original@mahle.com

Nous vous remercions d’ores et déjà pour votre aide.

L’usage non autorisé d’une marque (symbole, nom, logo, dénomination commerciale) est appelé piraterie des marques. Si des droits de la propriété industrielle sont violés et que l’imitation non autorisée est mise en circulation, on parle de piraterie des produits.

L’innovation dans le domaine des pièces automobile est liée à d’importants investissements qui ont un impact sur le prix des produits. Ce n’est qu’ainsi que peuvent être financés les travaux de développement. MAHLE protège ses innovations par des brevets. Tous les autres fabricants ne sont autorisés à fabriquer ces produits ou à obtenir une licence qu’au bout de 20 ans. 

Les produits MAHLE ont des fonctions de sécurité pour le véhicule. Les produits contrefaits ou imités sont généralement moins performants, ce qui augmente énormément le risque d’accidents et met en danger les passagers, les autres automobilistes et l’environnement. Des soupapes bloquées peuvent entraîner l’arrêt du moteur. En cas de défaut d’étanchéité du filtre à carburant, il y a un risque d’explosion. Par ailleurs, la durée de vie des autres pièces du véhicule est réduite. Cela nécessite d’envisager des réparations plus importantes et plus chères. Un recourt à la garantie est alors exclu.

En cas d’infraction d’une marque ou d’un brevet, MAHLE observe une tolérance zéro et fait appliquer son droit de cessation. Nous souhaitons toutefois nous arranger à l’amiable avec les responsables. Dans tous les cas, le responsable doit s’attendre à des conséquences : demande d’information, remboursement des frais et, souvent, dommages et intérêts. Même si le responsable n’a pas fabriqué le produit lui-même, il est tenu de fournir des informations et de révéler l’identité de ses fournisseurs. Si le distributeur accusé est la victime de son fournisseur, MAHLE peut le soutenir dans l’obtention de dommages et intérêts, à condition qu’il présente une déclaration de cessation et coopère étroitement avec MAHLE.